Skip to content
ASF-Enfance_Illustration-ACTU-7
03.07.2024

  –  

Interculturalité et accueil de l’enfant – Une micro formation & ses ateliers

Article rédigé le 03 Juillet 2024 par Aurélie PICHOT – Responsable Pédagogique

Oui, la rencontre avec l’autre nous change, nous modifie, nous transforme. L’altérité est un phénomène incontournable de la vie. Plus même, elle est nécessaire et vitale au bon développement de l’enfant. Nous sommes des êtres sociaux et nous faisons état ensemble.

Le changement bouscule, le changement perturbe, le changement déstabilise. Mais il est inévitable.

Nous ne sommes pas celui que nous étions et nous ne serons plus les mêmes dans une nouvelle décennie. Nous deviendrons celui ou celle qui aura vécu, échangé, discuté, au gré des connaissances croisées. Nous nous transformons car le monde nous transforme. Et s’il tendait à rester statique, à nous empêcher ces interactions, ce monde, alors nous ne progresserions plus, nous n’évoluerions plus… nous resterions avec nos savoirs sans pouvoir les communiquer et sans en recueillir de nouveaux transmis. Nous changerions aussi, certes : nous nous recroquevillerons sur nous-même, nous nous tasserions, nous nous dessècherions. Quitte à nous perdre.

La possible mobilité des pensées, des réflexions, des compétences et des habitudes, des personnes et de leurs bagages culturels, c’est ce qui fait la grandeur de notre société. Alors, oui, cela nous questionne, cela nous interpelle, cela nous perturbe. Mais cela nous élève.

La question de l’interculturalité, parce qu’elle mobilise des réactions propres chez chacun, s’accompagne, se parle, se raconte et s’élabore pour mieux se vivre. Elle s’écoute surtout. Dans les métiers de la petite enfance aussi.

Un bébé qui nait vient habiter en premier lieu sa famille. Il est éduqué selon les codes de la culture parentale intégrée et validée par l’expérience même de ses ancêtres, qui se perpétue et se réagence au gré des rencontres. Ces méthodes éducatives, qui sont son monde, ses repères sont parfois si éloignées de celles que nous connaissons qu’elles peuvent prêter à confusion dans l’analyse que nous pouvons en faire de la posture éducative des parents. Et pourtant … ce n’est pas parce que ce n’est pas ce que nous connaissons, ce n’est pas ce que nous savons, ce n’est pas ce que nous pratiquons, que cela n’est pas justifiable et juste, pour cet enfant, pour ces parents, pour cette famille. Et cela n’empêche en rien l’acquisition en sus des attendus de la société dans laquelle il évolue.

Soutenir la parentalité dans ce qu’elle est, accompagner les familles et accueillir les enfants tels qu’ils sont… pour grandir, nous aussi, dans nos métiers, dans notre vision du monde et dans nos humanités. Le mélange est une force.

Merci à la ville de Auch pour sa confiance et sa demande :

Coralie Faguet, ethno sociologue et ingénieure pédagogique a conçu pour 2 équipes petite enfance de la communauté du Grand Auch – Cœur de Gascogne, une formation courte, vivante et mobilisatrice issue de notre thématique « Interculturalité et accueil de l’enfant« .

Un temps qui en ces temps est nécessaire… celui d’une micro formation/atelier qui réunit 🙂

A la semaine prochaine pour le dernier article avant l’été !

BESOIN D’UN CONSEIL ?

CONTACTEZ-NOUS

NOTRE ACTUALITÉ

Transmissions et Communication – Une formation à la carte 

Il y a de ces métiers que nous applaudissions lors de ces fameux 20h une certaine année bien particulière que les moins de 20 ans aussi peuvent connaitre. De ces
LIRE LA SUITE

PARTAGEZ CETTE PAGE